Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2021 1 08 /03 /mars /2021 12:24

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rp84/v9qqr.jpeg

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rp84/v9qqn.jpeg

Institut Tribune Socialiste                                   Contact N°6/2021, 8 mars

LUNDI 8 MARS

Journée internationale du droit des femmes

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rp83/v9qj1.jpeg

 

Parution prochaine
dans la collection de l'ITS

Dossiers et Documents

 

du livre de

Jean-Claude Gillet

avec la collaboration de
Josette Boisgibault

 

"Des droits des femmes
au féminisme"
La participation du Parti Socialiste Unifié
à la lutte des femmes
pour leur émancipation (1960-1990)

Monique Gresset
interroge des protagonistes
des luttes féministes au sein du PSU
sur leur engagement

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rp84/v9rxv.png

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rp83/v9qkg.png

Josette Boisgibault

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rp83/v9qkh.png

Michèle Descolonges

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rp83/v9qk6.png

Suzanne Goueffic

 

 

 

Prix public : 20 euros

Pour commander le livre en souscription,
s’adresser à :

Éditions du CROQUANT  : www.editions-croquant.org

l’Institut Tribune Socialiste : manon.dogin-its@outlook.fr prix de souscription : 15 euros + frais de port

www.institut-tribune-socialiste.fr
contact@institut-tribune-socialiste.fr

40 rue de Malte 75011 Paris FR

Partager cet article
Repost0
2 mars 2021 2 02 /03 /mars /2021 13:00

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9i1h.jpeg

 

 

 

 

Lettre d'information N°34, 1 Mars 2021

 

HISTOIRE et COMPLOTISME

C’est à un bien médiocre récit « historique », faisant appel aux théories du complot, qu’ont assisté les téléspectateurs qui ont pu regarder le film « De Gaulle, l’homme à abattre » diffusé le lundi 22 février 2021 sur LCP dans le cadre de l’émission « DébatDoc ».

Parmi les affirmations de ce « documentaire » sur les relations entre les États-Unis et de Gaulle, il en est une à propos de Jacques Sauvageot qui intéressera les lecteurs de cette lettre de l’ITS, ce à partir d’une assertion d’Yves de Gaulle, petit-fils du général. 

Selon son petit-fils, de Gaulle aurait confié à sa famille qu'il avait des informations selon lesquelles la CIA aurait financé Jacques Sauvageot en mai 68, portant ainsi gravement atteinte à l’honneur de ce dernier. 

Peu importe que le Général de Gaulle ait vraiment dit cela (on sait la fragilité des souvenirs une cinquantaine d’années après la période concernée), qu’il y ait vraiment cru ou pas, ou qu’il ait été abusé par des services secrets eux-mêmes intoxiqués par d’autres services secrets, en l’occurrence américains, puisque ces derniers sont omniprésents dans ce film ;  il reste qu’il s’agit d’une accusation jetée en pâture à l’opinion publique sans l’ombre d’un commencement de preuve et sur la seule base d’un témoignage de seconde main. 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9ixn.jpeg

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9i0u.png

L’Institut Tribune Socialiste, dont le centre d’archives et de documentation s’honore de porter le nom de Jacques Sauvageot, s’élève avec force contre cette assertion, portée en référence au Général de Gaulle contre une personne aujourd’hui décédée, sans qu’aucun élément historique ne permette d’étayer cette accusation.

Les anciens militants de mai 68, qui se reconnaissent nombreux dans notre lectorat, ne peuvent qu’être choqués par l’écho apporté à cette assertion, sans distanciation critique, par la chaine parlementaire qui lui confère ainsi de fait la notoriété que lui apporte sa relation avec le Sénat et l’Assemblée Nationale. 

Le Président de l’ITS a donc transmis à M. Jean-Pierre Gratien (lien), animateur de l’émission “DébatDoc” et à M. Emmanuel Amara (lien), réalisateur du film en cause, des lettres de protestation co-signées par Maître Henri Leclerc, avocat de l’UNEF en mai 68, et membre du Bureau national du PSU à cette époque, et Pierre Montacié, trésorier national de l’UNEF en 1968.

La Lettre de l’ITS se fera bien entendu l’écho des réactions des destinataires, mais aussi évidemment de celles des nombreuses personnes qui se sont déjà manifestées en protestant contre une manière d’aborder l’histoire qui ressort beaucoup plus du complotisme que de la tentative de comprendre ce qui fait bouger un peuple à un moment donné de son histoire !

ÉVÉNEMENTS DE FÉVRIER

Cycle de séminaires organisés par six Fondations

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9svi.png

Où en sont l'altermondialisme et le FSM ?

 

La réunion-débat en webinaire  a eu lieu le Mercredi 17 février 

Les vidéos de la soirée

Avec
Boaventura de Sousa Santos professeur à l’Université de Coïmbra (Portugal), participant aux FSM de Porto-Alegre, membre du Conseil international du FSM

Carminda Mac Lorin coordinatrice du FSM de Montréal en 2016, membre du Conseil international du FSM,

et Chico Whitacker Architecte de formation, un des organisateurs du premier Forum social mondial à Porto Alegre en 2001 et toujours membre de son Conseil international.

Webinaire co-animé

par Gus Massiah Fondation PAM - Fondation Pour un Autre Monde

et Christophe Aguiton Membre d’ATTAC et l’un des fondateurs des Forums Sociaux Mondiaux

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9vp4.png

Introduction par Gus Massiah
et Christophe Aguiton

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9vpo.png

Chico Whitacker
Texte de son intervention

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9vp5.png

 

Boaventura de Sousa Santos

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9vpu.png

Carminda Mac Lorin

 

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9vpz.png

Débat

 

 

Postérieurement à cette réunion, Gus Massiah a écrit un texte sur “les défis du FSM” 

Après le FSM 2021
Les défis de l’altermondialisme et des Forums Sociaux Mondiaux

Lire le texte de Gustave Massiah

HISTOIRE du PSU

Retour sur le premier Congrès du PSU
à Clichy, il y a 60 ans

 

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9h01.jpeg

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9h0p.png

 

 
 

 

organisent une
Visio-conférence
le jeudi 25 mars 2021 à 18 h
Pour y assister veuillez vous inscrire auprès de Manon Dognin
manon.dogin-its@oitlook.fr

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v942s.png

Le premier congrès ordinaire du PSU dans son contexte historique, celui de la première année d’existence du nouveau parti et de la fin proche de la guerre d’Algérie et dans son contenu politique. 
Avec des témoins ayant participé au Congrès, et sur la base des documents qui en sont issus, avec, notamment l’adoption de la stratégie du Front socialiste.

Réunion animée par
Gilles MORINhistorien, chercheur associé au CHS-MC de Paris-I

Avec                         

Sylvie GUILLAUMEprofesseure honoraire des universités : « La guerre d'Algérie et la nature du régime gaulliste au cœur des débats du PSU, an 1 » 

Jean-Louis RIZZOagrégé d’histoire : «Le courant mendésiste au 1er Congrès du PSU» 

Bernard RAVENELagrégé d’histoire, auteur de « Quand la gauche se réinventait. Le PSU, histoire d’un parti visionnaire,1960-1989 » : « Le Front socialiste, un concept polysémique »

Interventions suivies d’une table-ronde
avec la participation

d’Octave PERNOTauteur de « Derrière l’affiche : être militant du PSU » (prix 2020 de la Fondation Jean Jaurès)

et de trois congressistes de Clichy :

Georges GONTCHAROFF, fédération de Seine-banlieue, 

Jean-Louis PENINOUreprésentant de Lyon au Comité national de coordination étudiant en 1961, membre du secrétariat national étudiant du PSU en 1962,

Yves TAVERNIER, secrétaire national étudiant en 1961/1962 et élu au CPN (1961/63) ; ancien maire de Dourdan et député de l’Essonne,  

Conclusion par

Georges GONTCHAROFFmembre du Bureau National du PSU (1966-71) :
"le congrès de Clichy, soixante ans après". 

 

MONSANTO et L'AGENT ORANGE
en procès au Tribunal d’Evry 

 

 

Suite au billet d’Abraham Behar à ce sujet  le mois dernier , le procès est en cours ; une décision devrait être rendue le 10 mai

Tran To Nga, une Franco-Vietnamienne, poursuit devant Ia iustice française plusieurs géants de l'agrochimie accusés d'avoir fourni à l'arnnée américaine des pesticides ultratoxiques déversés autrefois sur le Vietnam

Lire l'article de Charlie Hebdo du 3 FÉVRIER 2021

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9h0w.png

Voir l'émission 28' d'ARTE où Tran To Nga est en plateau

 

BICENTENAIRE

 

L’année 2021 est celle du
150ème anniversaire de la Commune de Paris.

Rarement un épisode aussi bref aura laissé une empreinte si grande, et pas seulement en France. Dans un contexte tragique de défaite et d’occupation, la Commune fut une tentative inédite de pouvoir populaire, portée par l’espérance de la « vraie République », de la « République démocratique et sociale » où l’égalité et la souveraineté populaire ne seraient pas des mots creux.

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v960n.jpeg

 

Deux sites à connaitre :

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9607.jpeg

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9608.jpeg

NOTE DE LECTURE

 

La RDA après la RDA

Des Allemands de l'Est racontent

De Agnès Arp, Élisa Goudin-Steinmann

Trente ans après la chute du mur de Berlin en 1989 et la réunification officielle des deux Allemagne le 3 octobre 1990, les auteures dressent un état des lieux basé sur les recherches les plus récentes et, surtout, sur les témoignages des premiers concernés : les Allemands de l’Est, ceux et celles qui ont vécu en RDA. 

une note de
Suzanne Goueffic

Lire le texte de Suzanne Goueffic

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9gzh.jpeg

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9gz5.png

REPORT D'ÉVENEMENT

 

A noter : 

Le colloque sur le Centenaire du Congrès de Tours

a été à nouveau reporté en raison de la Covid

Il aura lieu le 25 septembre 2021  à Tours

 

 

Organisé par REA
(Rencontre des Elus et des Acteurs Locaux),

ce colloque est soutenu par des revues (dont Les Débats de l’ITS)
 et sera organisé en deux tables rondes

Bernard Ravenel, président de l’ITS, participera à ce colloque.

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rl57/vyk0o.jpeg

DISPARITIONS

Maïté MATHIEU (1928 – 2021)

Maïté Mathieu, militante politique et féministe a été membre de l’UGS, puis du PSU de 1960 à 1974, avant d’adhérer au PS ; dès 1963, elle participait avec  Colette Audry et Geneviève Poujol-Rocard à une commission du PSU sur les problèmes féminins. Catholique de gauche et militante associative, elle a présidé de 1993 à 1999 la structure réunissant les actionnaires historiques du « Monde ». On se souvient qu’en hommage à son activité militante, son mari Gilbert Mathieu (1928-1980) utilisait souvent au PSU dans ses écrits économiques le pseudo de “Maïté Rungis” ; tous deux militaient a la 13ème section du PSU, dans cet arrondissement  où ils avaient contribué à l’implantation du PSU avec de nombreux camarades et une très grosse section.

Maïté Mathieu avait participé au Cinquantenaire du PSU en 2010, avec sa fille Hélène, notre camarde, à qui l’ITS a transmis les condoléances attristées des Anciens du PSU.

Lire sa notice nécrologique dans Le Monde

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9gzl.jpeg

 

Claude NÉRY - (1929 - 2021)

Il a milité à l’UNEF, la JEC, la CFTC puis la CFDT, aux Castors, aux HLM, à EMMAÜS et à la  Fondation Abbé Pierre.
Adhérent du PSU à sa création, il en a été membre du Comité Politique National (CPN) en 1963/67, et plusieurs fois candidat aux élections.
Co-fondateur de l’ADELS en 1959, il fut un « militant exemplaire du logement social ».

Les Anciens du PSU ont transmis leurs condoléances à sa famille par la voix de Georges Gontcharoff, compagnon de luttes à l’ADELS avec Roger Beaunez   

Lire sa notice Maitron

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9is3.jpeg

 

 

René-Victor Pilhes (1934 - 2021)

René-Victor Pilhes, est un écrivain français et ancien publicitaire.
L’écrivain consacré par son livre de 1974, "L’Imprécateur", avait été marqué par son expérience de la guerre d’Algérie (1955/57) ; il avait brièvement adhéré au PSU au début des années soixante.

Lire sa notice nécrologique

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpi6/v9hxk.png

CENTRE JACQUES SAUVAGEOT

Actualité du CJS
Par Meixin Tambayarchiviste de l’ITS

Au mois de février 2021, le Centre Jacques Sauvageot a accueilli un nouveau don d’archives papier. Il s’agit de documents du secteur femmes du PSU et de la commission femmes de la CFDT datant des années 70 et 80, remis par Chantal Gandelin.

Le Centre a également répondu à plusieurs sollicitations de chercheurs :

- Théo Roumier, membre du comité éditorial des Utopiques, la revue du syndicat Solidaires, est venu effectuer des recherches pour un article sur la candidature de Charles Piaget à l’élection présidentielle de 1974.

- Des renseignements ont été fournis à Samuel Martin qui travaille sur une biographie de Jean Verlhac.

- De même, des renseignements et des contacts ont été fournis à M. Thomas Marxuach qui travaille sur “le PSU et Cuba” jusqu’en 1971

Manon Dognin et Meixin Tambay ont réalisé l’inventaire du fonds Jeannine Lévy (arrivé au centre en janvier 2021), fonds qui comporte de nombreux documents intéressants concernant la période de la Guerre d’Algérie : tracts du PSU, des ESU et des JSU ainsi que de nombreux documents des groupes antifascistes et des mouvements pour la paix en Algérie, mais aussi quelques documents des groupes nationalistes.

À la suite du don aux Archives nationales intervenu en novembre dernier de deux boîtes contenant de la correspondance d’Edouard Depreux lors de son mandat de député, le service des archives privées des Archives nationales nous a fait parvenir l’inventaire complet du fonds Edouard Depreux qui sera prochainement mis en ligne dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.

En février, le CJS a procédé au don gracieux de quelques cartons de livres à la bibliothèque du syndicat SOLIDAIRES

Appel du CJS aux lecteurs de la lettre :
nous sommes à la recherche

de documents sur les votes des fédérations au congrès du PSU de juin 1967

d’archives de militants-es sur Découverte & Culture (organisme de voyages lié au PSU)

 

 

Ouverture du Centre de documentation

Dans le cadre des contraintes sanitaires
le Centre Jacques Sauvageot n'est ouvert que sur réservation

Demande préalable de RdV
à présenter la semaine précédente par courriel à :
 archives@institut-tribune-socialiste.fr

Rappel des précautions sanitaires,

  • Eau, savon et gel hydro-alcoolique sont  disponibles sur place ;
  • Les visiteurs devront désinfecter leur poste de travail après utilisation
  • Ils devront respecter les gestes-barrières et porter un masque
  • Pour la consultation de documents, prière si possible de se munir de gants
  • Prière également d’apporter votre propre stylo ou crayon papier par mesure d’hygiène

 

LE MALTAIS ROUGE

En raison des contraintes sanitaires et du couvre-feu
l'accès au Maltais rouge est actuellement limité

Pour tous renseignements

lemaltaisrouge@gmail.com
ou
tel: 06 36 11 84 35

 

SOUTENEZ  L’ITS

SOUTENIR PUBLIQUEMENT
Si vous vous sentez solidaire de notre action, vous pouvez choisir de nous soutenir publiquement en nous envoyant un message.
Votre nom sera alors ajouté à la liste de soutien public.
Envoyez votre message de soutien

 

SOUTENIR FINANCIÈREMENT
Pour faire un don vous avez 3 formules

Cliquer sur le bouton "Faites un DON" ci-contre
Un don – ponctuel ou récurrent - en ligne, sécurisé via Hello Asso

 

Faites un DON

 

- Envoyer un chèque
Un don par chèque à l’ordre de « Institut Tribune Socialiste », 
adressé à : Institut Tribune Socialiste 40 rue de Malte 75011 Paris

Faire un virement
Un don par virement bancaire au compte de l’Institut Tribune Socialiste
Banque : Crédit Coopératif IBAN : FR76 4255 9100 0008 0134 7686 108
Pour que nous puissions vous envoyer un reçu fiscal, il faut absolument que vous nous fournissiez votre nom et votre adresse.

Les reçus fiscaux correspondant aux dons reçus par l'ITS en 2020 ont été envoyés; signalez-vous si vous ne l'avez pas reçu.

Lettre d'information réalisée par Roger BARRALIS et Patrice DELABRE

 

www.institut-tribune-socialiste.fr
contact@institut-tribune-socialiste.fr

40 rue de Malte 75011 Paris FR

Partager cet article
Repost0
23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 21:10

Institut Tribune Socialiste

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9opm.png

Contact N°5/2021, 23 février

 

ÉVÉNEMENT À VENIR

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpu5/v9z28.jpeg

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpu5/v9zpx.jpeg

 

Présentent

60ème anniversaire
du Congrès PSU de CLICHY

Visio-conférence en Webinaire 

le Jeudi 25 mars 2021 à 18h 

Pour recevoir le  lien de connexion, s’inscrire à l’adresse suivante : 

manon.dognin-its@outlook.fr

Réunion animée par Gilles MORINhistorien, chercheur associé au CHS-MC de Paris-I

Avec                         

Sylvie GUILLAUMEprofesseure honoraire des universités : « La guerre d'Algérie et la nature du régime gaulliste au cœur des débats du PSU, an 1 » 

Jean-Louis RIZZOagrégé d’histoire : «Le courant mendésiste au 1er Congrès du PSU» 

Bernard RAVENELagrégé d’histoire, auteur de « Quand la gauche se réinventait. Le PSU, histoire d’un parti visionnaire,1960-1989 » : « Le Front socialiste, un concept polysémique »

Interventions suivies d’une table-ronde

avec la participation

d’Octave PERNOTauteur de « Derrière l’affiche : être militant du PSU » (prix 2020 de la Fondation Jean Jaurès)

et de trois congressistes de Clichy :

Georges GONTCHAROFFfédération de Seine-banlieue, 

Jean-Louis PENINOUreprésentant de Lyon au Comité national de coordination étudiant en 1961, membre du secrétariat national étudiant du PSU en 1962,

Yves TAVERNIERsecrétaire national étudiant en 1961/1962 et élu au CPN (1961/63) ; ancien maire de Dourdan et député de l’Essonne,  

Conclusion par

Georges GONTCHAROFFmembre du Bureau National du PSU (1966-71) :
"le congrès de Clichy, soixante ans après". 

Le Maltais rouge

 

En raison des contraintes sanitaires et du couvre-feu
l'accès au Maltais rouge est actuellement limité

Pour tous renseignements

lemaltaisrouge@gmail.com
ou
tel: 06 36 11 84 35

SOUTENEZ  L’ITS

 

SOUTENIR PUBLIQUEMENT
Si vous vous sentez solidaire de notre action, vous pouvez choisir de nous soutenir publiquement en nous envoyant un message.
Votre nom sera alors ajouté à la liste de soutien public.
Envoyez votre message de soutien

SOUTENIR FINANCIÈREMENT
Pour faire un don vous avez 3 formules

 

Cliquer sur le bouton "Faites un DON" ci-contre
Un don – ponctuel ou récurrent - en ligne, sécurisé via Hello Asso

 

Faites un DON

Envoyer un chèque
Un don par chèque à l’ordre de « Institut Tribune Socialiste », 
adressé à : Institut Tribune Socialiste 40 rue de Malte 75011 Paris

Faire un virement
Un don par virement bancaire au compte de l’Institut Tribune Socialiste
Banque : Crédit Coopératif IBAN : FR76 4255 9100 0008 0134 7686 108
Pour que nous puissions vous envoyer un reçu fiscal, il faut absolument que vous nous fournissiez votre nom et votre adresse.

 

Lettre d'information réalisée par Roger BARRALIS et Patrice DELABRE

www.institut-tribune-socialiste.fr
contact@institut-tribune-socialiste.fr

40 rue de Malte 75011 Paris FR

Partager cet article
Repost0
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 12:05

ÉVÉNEMENT À VENIR

Cycle de séminaires organisés par six Fondations

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9svi.png

Où en sont l'altermondialisme et le FSM ?

Réunion-débat en Webinaire 

le Mercredi 17 février 2021 à 18 heures  

Pour recevoir le  lien de connexion, s’inscrire à l’adresse suivante : 

https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_T0Ms4ywORrKPzx4n8iEyHQ

Le Forum Social Mondial virtuel qui vient de se tenir fin janvier 2021 a été un beau succès. Il a démontré la vitalité du mouvement altermondialiste. Par la participation (9500 inscrits de 144 pays dont 1300 associations) et par la qualité des débats à travers 800 activités (dont près de 150 sur des initiatives et des mobilisations). 

De nombreux réseaux internationaux ont mis en avant la présence nécessaire d’une dimension internationale. C’est une réponse à la situation créée par la crise de la pandémie et du climat. A cette question éminemment mondiale les réponses ont été nationales et étatiques. 

Les mouvements sociaux et citoyens ont réaffirmé leur refus d’une mondialisation néolibérale et capitaliste et ont mis en avant la nécessité d’une mondialité solidaire, celle d’un autre monde possible et nécessaire. La question posée est celle d’un nouvel internationalisme et d’un altermondialisme de notre époque.

Avec

 

Carminda Mac Lorincoordinatrice du FSM de Montréal en 2016, membre du Conseil international du FSM,

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omh.jpeg

Boaventura de Sousa Santos professeur à l’Université de Coïmbra (Portugal), membre du Conseil international du FSM, auteur de « Epistémologie du Sud ; mouvements sociaux et critique de la science », 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omy.jpeg

 

Chico Whitacker Architecte de formation, un des organisateurs du premier Forum social mondial à Porto Alegre en 2001, membre du Conseil international du FSM

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omi.jpeg

 

 

Débat co-animé 

 Par Gus Massiah (Fondation PAM -Fondation Pour un Autre Monde)

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omk.jpeg

Et par Christophe Aguiton ((membre d’ATTAC et l’un des fondateurs des Forums Sociaux Mondiaux))

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpo1/v9u81.jpeg

Partager cet article
Repost0
15 février 2021 1 15 /02 /février /2021 12:02

Institut Tribune Socialiste

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9opm.png

ÉVÉNEMENT À VENIR

Cycle de séminaires organisés par six Fondations

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9svi.png

Où en sont l'altermondialisme et le FSM ?

Réunion-débat en Webinaire 

le Mercredi 17 février 2021 à 18 heures  

Pour recevoir le  lien de connexion, s’inscrire à l’adresse suivante : 

https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_T0Ms4ywORrKPzx4n8iEyHQ

Le Forum Social Mondial virtuel qui vient de se tenir fin janvier 2021 a été un beau succès. Il a démontré la vitalité du mouvement altermondialiste. Par la participation (9500 inscrits de 144 pays dont 1300 associations) et par la qualité des débats à travers 800 activités (dont près de 150 sur des initiatives et des mobilisations). 

De nombreux réseaux internationaux ont mis en avant la présence nécessaire d’une dimension internationale. C’est une réponse à la situation créée par la crise de la pandémie et du climat. A cette question éminemment mondiale les réponses ont été nationales et étatiques. 

Les mouvements sociaux et citoyens ont réaffirmé leur refus d’une mondialisation néolibérale et capitaliste et ont mis en avant la nécessité d’une mondialité solidaire, celle d’un autre monde possible et nécessaire. La question posée est celle d’un nouvel internationalisme et d’un altermondialisme de notre époque.

Avec

 

Boaventura de Sousa Santos professeur à l’Université de Coïmbra (Portugal), membre du Conseil international du FSM, auteur de « Epistémologie du Sud ; mouvements sociaux et critique de la science », 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omy.jpeg

Carminda Mac Lorin, coordinatrice du FSM de Montréal en 2016, membre du Conseil international du FSM,

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omh.jpeg

 

Chico Whitacker Architecte de formation, un des organisateurs du premier Forum social mondial à Porto Alegre en 2001, membre du Conseil international du FSM

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omi.jpeg

Débat animé par Gus Massiah (Fondation PAM)

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omk.jpeg

 

Le Maltais rouge

En raison des contraintes sanitaires et du couvre-feu
l'accès au Maltais rouge est actuellement limité

Pour tous renseignements

lemaltaisrouge@gmail.com
ou
tel: 06 36 11 84 35

SOUTENEZ  L’ITS

SOUTENIR PUBLIQUEMENT
Si vous vous sentez solidaire de notre action, vous pouvez choisir de nous soutenir publiquement en nous envoyant un message.
Votre nom sera alors ajouté à la liste de soutien public.
Envoyez votre message de soutien

 

SOUTENIR FINANCIÈREMENT
Pour faire un don vous avez 3 formules

Cliquer sur le bouton "Faites un DON" ci-contre
Un don – ponctuel ou récurrent - en ligne, sécurisé via Hello Asso

 

Faites un DON

 

Envoyer un chèque
Un don par chèque à l’ordre de « Institut Tribune Socialiste », 
adressé à : Institut Tribune Socialiste 40 rue de Malte 75011 Paris

Faire un virement
Un don par virement bancaire au compte de l’Institut Tribune Socialiste
Banque : Crédit Coopératif IBAN : FR76 4255 9100 0008 0134 7686 108
Pour que nous puissions vous envoyer un reçu fiscal, il faut absolument que vous nous fournissiez votre nom et votre adresse.

Lettre d'information réalisée par Roger BARRALIS et Patrice DELABRE

 

www.institut-tribune-socialiste.fr
contact@institut-tribune-socialiste.fr

40 rue de Malte 75011 Paris FR

Partager cet article
Repost0
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 19:25

ÉVÉNEMENT À VENIR

Cycle de séminaires organisés par six Fondations

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9svi.png

Où en sont l'altermondialisme et le FSM ?

Réunion-débat en Webinaire 

le Mercredi 17 février 2021 à 18 heures  

Pour recevoir le  lien de connexion, s’inscrire à l’adresse suivante : 

https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_T0Ms4ywORrKPzx4n8iEyHQ

Le Forum Social Mondial virtuel qui vient de se tenir fin janvier 2021 a été un beau succès. Il a démontré la vitalité du mouvement altermondialiste. Par la participation (9500 inscrits de 144 pays dont 1300 associations) et par la qualité des débats à travers 800 activités (dont près de 150 sur des initiatives et des mobilisations). 

De nombreux réseaux internationaux ont mis en avant la présence nécessaire d’une dimension internationale. C’est une réponse à la situation créée par la crise de la pandémie et du climat. A cette question éminemment mondiale les réponses ont été nationales et étatiques. 

Les mouvements sociaux et citoyens ont réaffirmé leur refus d’une mondialisation néolibérale et capitaliste et ont mis en avant la nécessité d’une mondialité solidaire, celle d’un autre monde possible et nécessaire. La question posée est celle d’un nouvel internationalisme et d’un altermondialisme de notre époque.

Avec

 

Boaventura de Sousa Santos professeur à l’Université de Coïmbra (Portugal), membre du Conseil international du FSM, auteur de « Epistémologie du Sud ; mouvements sociaux et critique de la science », 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omy.jpeg

Carminda Mac Lorin, coordinatrice du FSM de Montréal en 2016, membre du Conseil international du FSM,

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omh.jpeg 

 

Chico Whitacker Architecte de formation, un des organisateurs du premier Forum social mondial à Porto Alegre en 2001, membre du Conseil international du FSM

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omi.jpeg

Débat animé par Gus Massiah (Fondation PAM)

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rpxv/v9omk.jpeg

 

Le Maltais rouge

En raison des contraintes sanitaires et du couvre-feu
l'accès au Maltais rouge est actuellement limité

Pour tous renseignements

lemaltaisrouge@gmail.com
ou
tel: 06 36 11 84 35

 

SOUTENEZ  L’ITS

SOUTENIR PUBLIQUEMENT
Si vous vous sentez solidaire de notre action, vous pouvez choisir de nous soutenir publiquement en nous envoyant un message.
Votre nom sera alors ajouté à la liste de soutien public.
Envoyez votre message de soutien

 

SOUTENIR FINANCIÈREMENT
Pour faire un don vous avez 3 formules

Cliquer sur le bouton "Faites un DON" ci-contre
Un don – ponctuel ou récurrent - en ligne, sécurisé via Hello Asso

 

Faites un DON

 

Envoyer un chèque
Un don par chèque à l’ordre de « Institut Tribune Socialiste », 
adressé à : Institut Tribune Socialiste 40 rue de Malte 75011 Paris

Faire un virement
Un don par virement bancaire au compte de l’Institut Tribune Socialiste
Banque : Crédit Coopératif IBAN : FR76 4255 9100 0008 0134 7686 108

Pour que nous puissions vous envoyer un reçu fiscal, il faut absolument que vous nous fournissiez votre nom et votre adresse.

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 17:27

Ce mois-ci, la lettre ITS met particulièrement l’accent sur le Forum Social Mondial qui s’est tenu en visio-conférences du 23 au 29 janvier ; en effet, nous en faisons le thème de notre séance de février des réunions-débats des Six Fondations, sur le thème « Où en sont l'altermondialisme et le FSM après le Forum social mondial virtuel ? » Vous en trouverez ci-après l’annonce provisoire, ainsi qu’ALTER MONDIALISME, le bulletin de la plate-forme altermondialiste du réseau INTERCOLL, qui reprend un article instructif de notre ami Gustave Massiah sur les enjeux de ce FSM 2021 face à la situation mondiale.

Problème également mondial s’il en est un, vous pourrez revoir ensuite en vidéo les interventions éclairantes d’Agnès Sinaï, Stéphanie Treillet et Roland Gori à propos des débats sur l’effondrement et les discontinuités dans l’avenir des sociétés, lors du précédent webinaire organisé par les SIX FONDATIONS le 20 janvier.

Notre ami Abraham Behar nous précise ensuite ce qu’est l’enjeu du procès de MONSANTO au sujet de l’agent Orange ; c’est l’occasion de revenir à ce sujet avec l’article que nous avait confié Marie-Hélène Lavallard il y a 5 ans à ce sujet, dans le cahier ITS alors consacré au 40ème anniversaire de la défaite américaine au Vietnam.

Indépendamment des rubriques habituelles de la Lettre, vous y trouverez également l’apparition d’une rubrique nouvelle, sur l’actualité des travaux au Centre Jacques Sauvageot, le centre d’archives et de documentation de l’ITS, ainsi que l’annonce d’une conférence qui sera consacrée fin mars au soixantième anniversaire du premier Congrès du PSU, tenu à Clichy du 24 au 26 mars 1961.

Conférence tenue elle aussi « en distanciel » tant l’actualité proche reste plus que jamais dominée par la pandémie de covid, ainsi que nous le rappelle l’image d’en-tête de cette Lettre ! 

FORUM SOCIAL MONDIAL

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v930l.png

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v9302.jpeg

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v930p.jpeg

 

Le double défi du FSM 2021

Sergio Ferrari

L’optimisme des organisateurs est justifié. A 72 heures du début, ils ont comptabilisé plus de 4’500 inscriptions, provenant de près de 80 pays. Quelque 600 organisations – associations, femmes, coopération, syndicats, indigènes, religieuses, économie populaire, paysans, droits humains, éducation… – ont annoncé leur participation. Plus de 400 activités constitueront un programme basé sur plusieurs thèmes: climat-écologie, paix et guerre, justice sociale et démocratie, justice économique, société et diversité, communication-éducation et culture, féminisme, société et diversité, peuples indigènes et autochtones. La méthodologie proposée vise à promouvoir une réflexion transversale sur l’avenir du FSM, la situation pandémique, la lutte contre le racisme, ainsi que sur le genre et les féminismes (https://wsf2021.net/espacios-tematicos/).

Lire le texte de l'article

 

FSM 2021 : les enjeux face à la situation mondiale

Gustave Massiah

Les enjeux du Forum Social Mondial 2021[1][1] sont considérables. Dans une situation mondiale profondément contradictoire, il doit permettre de : redéfinir une proposition altermondialiste correspondant à la nouvelle situation ; comprendre les contradictions nouvelles du système mondial ; partir des mouvements pour résister, définir les alternatives, construire un nouveau projet d’émancipation.

 

Il doit prendre en compte une situation mondiale contradictoire et partir des mouvements pour résister, définir les alternatives et construire un nouveau projet d’émancipation.

Lire le texte de l'article

Cycle de séminaires organisés par six Fondations

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9svi.png

Où en sont l'altermondialisme et le FSM
après le Forum social mondial virtuel
du 23 au 29 janvier 2021 ?

La réunion-débat en webinaire  aura lieu
le Mercredi 17 février 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93vr.png

 

Voici le lien pour s'inscrire et recevoir un lien :

https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_T0Ms4ywORrKPzx4n8iEyHQ

 

Avec
Boaventura de Sousa Santos 
professeur à l’Université de Coïmbra (Portugal), participant aux FSM de Porto-Alegre, membre du Conseil international du FSM

Carminda Mac Lorin coordinatrice du FSM de Montréal en 2016, membre du Conseil international du FSM,

et Chico Whitacker Architecte de formation, un des organisateurs du premier Forum social mondial à Porto Alegre en 2001 et toujours membre de son Conseil international.

Pour poser des questions écrites avant la séance, écrire à

 tania@gabrielperi.fr

ÉVÉNEMENTS DE JANVIER

 

Cycle de séminaires organisés par six Fondations

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9svi.png

Les débats sur l’effondrement et les discontinuités
dans l’avenir des sociétés

La réunion-débat en webinaire  a eu lieu le Mercredi 20 janvier  

Les vidéos de la soirée

Avec
Roland GORI psychanalyste, professeur honoraire de psychopathologie à Aix-Marseille-Université et Président de l'Association Appel des Appels.

Agnès SINAÏ co-fondatrice (avec Yves Cochet) et directrice de l'Institut Momentum qui est à l'origine de la collapsologie en France

et Stéphanie TREILLETéconomiste, membre du Conseil scientifique d’ATTAC 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93xp.png

Louis Weber

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93x3.png

Agnès Sinaï

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93x4.png

Stéphanie Treillet

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93xo.png

Roland Gori

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93x5.png

Débat

ACTUALITÉ

 

QUEL EST L’ENJEU DU PROCÈS DE MONSANTO AU SUJET DE L’AGENT ORANGE ?

par Abraham BEHAR

médecin retraité des hôpitaux de Paris, maître de conférences honoraire des Universités, membre du Bureau national du PSU (1966/1971), a présidé la 2ème commission d’enquête au VIET NAM pour le tribunal Russell

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93xj.jpeg

L’utilisation d’un défoliant pendant la guerre du VIET NAM pour faciliter la découverte des combattants dans la forêt tropicale, n’est pas le motif principal. Ce défoliant, l’agent orange, est utilisé massivement sur le bord des routes

Le problème ici est la toxicité spécifique qui dépend du procédé de fabrication de cet agent orange précis. Car Monsanto  a utilisé  des concentrations très élevées et de hautes températures pour cet agent orange, avec une cible unique : le VIET NAM.

Le résultat est une forte teneur en DIOXINE 4, qui est très toxique pour l’homme (il suffit d’un milliardième de gramme  pour avoir des effets, la dose létale est de l’ordre de 0,1 mg/Kg)).

C’est la base même de l’accusation de crime contre l’humanité, car il ne s’agit pas d’une négligence, mais d’une conséquence parfaitement prévisible.

Si MONSANTO est condamné avec la preuve d’une volonté délibérée d’action sur les humains, il y aura un précèdent crucial pour toutes les industries de produits chimiques, au delà du conflit vietnamien.

Cela mérite toute notre attention, car ici l’écocide rejoint les crimes spécifiques contre l’humanité ! 

 

Dans "Cahiers de l'ITS : 1975, la défaite américaine au Vietnam"
lire "une guerre chimique sans fin : l’agent orange au vietnam" de Marie-Hélène LAVALLARD

Lire aussi l'article de "Reporterre" :
 "L’«agent orange», le poison de la guerre du Vietnam, en procès"

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93x7.jpeg

Tran To Nga, une Franco-Vietnamienne, poursuit devant Ia iustice française plusieurs géants de l'agrochimie accusés d'avoir fourni à l'arnnée américaine des pesticides ultratoxiques déversés autrefois sur le Vietnam

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93jp.jpeg

NOUVELLES PARUTIONS

La commune de Paris 1871
Les acteurs, l'événement, les lieux

 

de Michel Cordillot

"La Commune de Paris, 1871" est un projet monumental coordonné par Michel Cordillot qui a nécessité des années de travail et le concours d’une trentaine de chercheurs et spécialistes. Avec ses 1440 pages rassemblant plus de 600 illustrations, il constitue une entrée sans équivalent dans cette page méconnue de l'histoire sociale française et internationale, dont on célèbre le cent-cinquantenaire cette année.

On en parle dans les pages de Libé et de l’Huma, sur la toile de Médiapart Découvrez aussi les secrets de fabrication de cet ouvrage hors du commun(e) avec Michel Cordillot, et Julien Lucchini, éditeur, sur l’excellent podcast Paroles d’histoire

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93xz.jpeg

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v93xt.jpeg

DÉBATS

 

A propos du débat sur
le revenu universel

une contribution de
Jean-Michel KAY

Lire le texte de JM Kay

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v935x.png

HISTOIRE du PSU

 

Bientôt

Retour sur le premier Congrès du PSU
à Clichy, il y a 60 ans

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r2nj/v942s.png

 

Visio-conférence
le jeudi 25 mars 2021 à 18 h
Le lien de connexion sera fourni ultérieurement 

 

Le premier congrès ordinaire du PSU dans son contexte historique, celui de la première année d’existence du nouveau parti et de la fin proche de la guerre d’Algérie et dans son contenu politique. 

Avec des témoins ayant participé au Congrès, et sur la base des documents qui en sont issus, avec, notamment l’adoption de la stratégie du Front socialiste.

Nos lecteurs disposant de documents d’époque, ou ayant eu des contacts avec d’anciens participants à ce Congrès, peuvent nous contacter en écrivant à archives@institut-tribune-socialiste.fr

CENTRE JACQUES SAUVAGEOT

 

Actualité du CJS
Par Meixin Tambayarchiviste de l’ITS

Au mois de janvier 2021, le Centre Jacques Sauvageot a accueilli quatre nouveaux dons d’archives papier : 

  1. - Le premier, parvenu par voie postale, contenait des documents rassemblés par Jean-Louis Griveau, membre de la fédération bretonne du PSU. Ce don, actuellement en cours de tri et de classement, contient notamment les bulletins internes de la fédération bretonne et de la section de Brest. Un autocollant issu de ce don a été posté sur Twitter (visible à cette adresse : https://twitter.com/ITS_PSU/status/1349008422444933128) ; 
     
  2. - Les fils de Nelly Cru (membre du PSU) et de son mari Jacques Cru sont venus apporter des documents retraçant l’engagement de leur père au sein de l’UGS et des mouvements familiaux ; 
     
  3. - La fille de Jeannine Lévy (qui avait déjà donné une grande partie de ses archives au Centre) a apporté des documents concernant le PSU et la Guerre d’Algérie, notamment une collection de Témoignages et documents ;
     
  4. Pierre Cours-Salies a donné plusieurs revues et documents relatifs notamment à l’OMOS (Observatoire des mouvements de la société), RESSY (Recherches, Société, Syndicalisme, association créée par Jacques Kergoat),  à la revue « Collectif » (revue et réunions) ou au mouvement « Tous ensemble » (N° imprimés, Réunions, AG de fondation … ) ; l’entrée de ce don participe du souci de l’ITS de compléter sélectivement ses fonds proprement PSU par une documentation sur des mouvements d’idées postérieurs mais qui s’inscrivent dans des préoccupations proches.

Un autre don a été signalé, accompagné d’un inventaire détaillé : il émanera de Pierre Grau et Jacqueline Robert, anciens militants du PSU en Languedoc-Roussillon.

Manon Dognin a réalisé l’inventaire du bulletin intérieur de la section du PSU XXe également dénommé "Les pavés de la commune" (consultable sur le site de l’ITS) ; le Centre dispose désormais d’une collection complète de ce bulletin grâce à un don d’archives provenant de Guy Philippon donné en septembre dernier.

Après avoir terminé l’inventaire des sommaires de « Directives » des années 1965 et 1966, Blandine PIEN a débuté celui de 1967 ; une première partie de ces inventaires est disponible sur le site ITS à la rubrique Inventaires.

Enfin, des recherches et des numérisations de documents ont été effectuées dans la perspective de l’écriture de l’ouvrage sur le rôle du PSU dans les suites de la manifestation du 17 octobre 1961.

 

 

Ouverture du Centre de documentation

Dans le cadre des contraintes sanitaires
le Centre Jacques Sauvageot n'est ouvert que sur réservation

Demande préalable de RdV
à présenter la semaine précédente par courriel à :
 archives@institut-tribune-socialiste.fr

Rappel des précautions sanitaires,

  • Eau, savon et gel hydro-alcoolique sont  disponibles sur place ;
  • Les visiteurs devront désinfecter leur poste de travail après utilisation
  • Ils devront respecter les gestes-barrières et porter un masque
  • Pour la consultation de documents, prière si possible de se munir de gants
  • Prière également d’apporter votre propre stylo ou crayon papier par mesure d’hygiène

LE MALTAIS ROUGE

 

En raison des contraintes sanitaires et du couvre-feu
l'accès au Maltais rouge est actuellement limité

Pour tous renseignements

lemaltaisrouge@gmail.com
ou
tel: 06 36 11 84 35

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v91g1.jpeg

 

Le Maltais rouge recrute 

à partir du 1er septembre 2021 

une/un
gestionnaire à mi-temps 

Renseignements auprès de
Mme Manon DOGNIN

tel : 06 36 11 84 35
lemaitaisrouge@gmail.som

 

SOUTENEZ  L’ITS

SOUTENIR PUBLIQUEMENT
Si vous vous sentez solidaire de notre action, vous pouvez choisir de nous soutenir publiquement en nous envoyant un message.
Votre nom sera alors ajouté à la liste de soutien public.
Envoyez votre message de soutien

 

SOUTENIR FINANCIÈREMENT
Pour faire un don vous avez 3 formules

Cliquer sur le bouton "Faites un DON" ci-contre
Un don – ponctuel ou récurrent - en ligne, sécurisé via Hello Asso

 

Faites un DON

 

Envoyer un chèque
Un don par chèque à l’ordre de « Institut Tribune Socialiste », 
adressé à : Institut Tribune Socialiste 40 rue de Malte 75011 Paris

Faire un virement
Un don par virement bancaire au compte de l’Institut Tribune Socialiste
Banque : Crédit Coopératif IBAN : FR76 4255 9100 0008 0134 7686 108
Pour que nous puissions vous envoyer un reçu fiscal, il faut absolument que vous nous fournissiez votre nom et votre adresse.

Lettre d'information réalisée par Roger BARRALIS et Patrice DELABRE

 

www.institut-tribune-socialiste.fr
contact@institut-tribune-socialiste.fr

40 rue de Malte 75011 Paris FR

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 13:27

Lettre d'information N°32, 10 janvier 2021

 

Corona-virus et « monde d’avant »

L’encre des vœux pour une meilleure (par rapport à 2020 échue) année 2021 n’est pas encore sèche que les nuages restent lourds en ce mois de janvier : à la réalité d’une épidémie qui ne désarme pas se heurte l’infinie lenteur du démarrage d’une vaccination attendue avec impatience, quoi qu’on en dise, par la majorité des Français ; et les conséquences économiques de la persistance de cette situation ne cessent pas de produire leurs effets en terme de suppressions d’emploi ! 

Le professeur Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique Covid-19 depuis 10 mois maintenant, affirme qu’il n’y aura pas de retour à la vie normale avant septembre 2021 ; encore faudrait-il avoir contrôlé d’ici là l'éventuelle irruption massive du variant britannique dont au moins 22 cas avérés étaient recensés en France à la date du 6 janvier ce qui correspond à la situation britannique en septembre, précise-t-il ; la perspective n’est donc pas réjouissante, à moins que la population ne soit très largement vaccinée dans les prochains mois. Mais comme chacun a pu le déplorer depuis les derniers jours de décembre, la France n’en prend pas le chemin, tant la situation de retard à l’allumage en ce domaine est flagrante. Bref, pas de quoi rassurer franchement sur la période à venir, même si l’espoir apporté par l’arrivée précocement massive dans le monde entier de plusieurs vaccins anti-covid a été une bonne nouvelle fin 2020, au regard des prévisions faites antérieurement sur la bien plus longue durée prévisible de leur mise au point.

Et, malgré les aides étatiques, les lois du capitalisme libre-échangiste continuent à s’appliquer au détriment des travailleurs ; comme au « temps d’avant », Michelin justifie l’annonce de ses suppressions d’emploi par le « low-cost » concurrentiel de la Chine sur les pneus, pendant que l’Europe d’Angela Merkel se félicite de l’accord intervenu en décembre avec la Chine. Les phrases contrites de Macron au printemps sur la « reconquête de notre souveraineté économique » dans « le monde d’après » ont laissé place en l’occurrence à l’acceptation pure et simple du « monde d’avant » ! Et dans celui-ci, les annonces de licenciements tombent à la pelle !

La carte des licenciements selon l'Humanité du mercredi 6 janvier 2021

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9sk3.jpeg

ÉVÉNEMENTS À VENIR

 

Cycle de séminaires organisés par six Fondations

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9svi.png

Les débats sur l’effondrement et les discontinuités
dans l’avenir des sociétés

Réunion-débat en Webinaire 

le Mercredi 20 janvier 2021 à 18 heures  

Pour recevoir le  lien de connexion, s’inscrire à l’adresse suivante :  https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_FmHZZZSPSpOosW-hpBG2jg

Les débats sur les catastrophes et l’effondrement font partie des questionnements écologiques. Ils interrogent les discontinuités dans les avenirs possibles. La prise de conscience de l’urgence écologique, l’urgence climatique et la biodiversité, introduit une discontinuité dans la pensée de l’avenir. La covid 19 rappelle les bouleversements qui peuvent résulter du rôle de la pandémie et du climat dans l’Histoire. Il s’agit d’une question actuelle. Elle remet en cause les certitudes et quelques-uns des présupposés de la science contemporaine. Le temps fini et l’existence de délais remettent en cause l'espoir de la transformation des sociétés, du développement, de la croissance productiviste, du progrès sans fin. La domination de la nature par l’espèce humaine a démontré ses limites et ses dangers. L’effondrement n’est pas la nouvelle version des peurs millénaristes annonçant la fin du monde. 

Il s’agit de l’avenir d’une civilisation comme, par exemple, dans le cas de l’empire romain, de l’île de Pâques, de l’empire Maya. Il s’agit de la résilience d’une société, de sa capacité à absorber les chocs et à se remettre de ses traumatismes. L’interrogation porte, en période d’incertitudes, sur la faiblesse des systèmes de résilience des sociétés contemporaines. »

Avec
Roland GORI psychanalyste, professeur honoraire de psychopathologie à Aix-Marseille-Université et Président de l'Association Appel des Appels.

Agnès SINAÏ co-fondatrice (avec Yves Cochet) et directrice de l'Institut Momentum qui est à l'origine de la collapsologie en France

et Stéphanie TREILLET, économiste, membre du Conseil scientifique d’ATTAC 

Pour préparer la réunion:

Un article de Samuel Dock sur le site d'information "Le Monde Moderne"
Une élégie pour notre humanité

Un rapport établi par Alice Canabate vice-présidente de la Fondation de l’Écologie Politique qui vient de remettre un rapport d’exploration sur «Les récits de l'effondrement» pour le dispositif Explor’ables du Commissariat général au développement durable du ministère de la Transition écologique.

 

Actualité

Henri Leclerc, avocat pénaliste et président d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme, fait ses adieux au barreau. Après soixante-cinq ans au service de la justice, quel regard porte-t-il aujourd'hui sur l'état de nos libertés et de la profession d'avocat ?

Membre de l’UGS puis du PSU à sa fondation en 1960, proche d’Edouard Depreux à Sceaux, Henri Leclerc quitta le PSU en 1972 ; on ne compte plus le nombre de militants qu’il a défendus durant sa longue carrière ! Henri Leclerc a soutenu l’ITS dés sa création et a fait partie de son conseil d’administration ; il a présenté son livre “la parole et l’action” le 9 novembre 2017 au Maltais rouge à l’invitation de l’Institut Edouard Depreux 

Notice du Maitron

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9syg.jpeg

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9skt.png

 

Retrouver l'interview d'Henri Leclerc sur France Culture.
Retour sur l’immense parcours - 65 ans de carrière, au cœur des dossiers - de l’avocat pénaliste Henri Leclerc, avocat et militant des droits de l’Homme.

(La Grande Table Idées du 30/12/2020)

Nouvelles parutions

 

La lutte paie : mine de rien, les écologistes remportent de nombreuses victoires

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v91w8.png

L’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Du Center Parcs de Roybon en Isère. D’Europacity dans le nord de Paris. Mais aussi d’une porcherie géante à Ossun  dans les Pyrénées. D’un surf park à côté de Saint-Jean-de-Luz. D’une carrière de  ciment dans les Yvelines... Qu’elles soient célèbres ou pas, les victoires contre les projets inutiles et imposés se multiplient en France.

Pourquoi les militants ont-ils du mal à accepter qu’ils ont gagné ? Incertitudes sur la pérennité des acquis, victoires forcément partielles dans l’hégémonie capitaliste de notre société, volonté d’entretenir la flamme de la conflictualité, 

Reporterre, fait le point sur cette réticence répandue dans les milieux écolo.

 

Note de lecture

2011 – 2021 Printemps arabe
dix ans après

par Blandine Pien-Badie 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9skr.png

 

 « l’Esprit de la révolte, archives et actualité des révolutions arabes», un livre collectif dirigé par Leyla Dakhli, nous plonge dans ces moments forts  grâce aux témoignages collectés par une équipe de chercheuses et de chercheurs « photos,  tracts, vidéos, fresques murales , banderoles, chansons, affiches… ». « Traces du temps révolutionnaire, ces documents sont autant de balises pour le futur si l'on prend le temps de les regarder, de les lire, de les écouter ». « Occupations de places, slogans dégagistes et anti-système »  ne sont pas seulement des éléments d’Histoire, on les retrouve dans de nouvelles mobilisations tout au long de l’année 2019   au Liban,  à Alger, à Bagdad mais aussi ailleurs  en Amérique latine et partout dans le monde où souffle  cet esprit de révolte et où les sociétés civiles n’ont pas épuisé leurs désirs de justice, de mieux-être et d’espoir.

   Printemps arabes ou printemps arabe ? Evènement global ? Révolutions sans leaders ?  Mouvements pacifiques qui recourent aux méthodes de contestation non-violentes, révolutionnaires qui utilisent les technologies modernes de communication. Des femmes à l’avant-garde comme au Soudan .Des femmes qui font entendre leurs voix place Tahrir,  dans le Hirak. Autant de sujets qui nous interpellent, traités dans le numéro d’Araborama, édité par l’IMA « Il était une fois… les révolutions arabes » auquel a participé également Leyla Dakhly  et aussi Alas El Aswany (auteur du  « Syndrome de la dictature », poursuivi par le pouvoir égyptien) , Leila Shahid et bien d’autres qui, « au féminin comme au masculin, »   livrent leurs lectures des mondes arabes en révolution. 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9skg.jpeg

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9sk6.jpeg

Débats

 

POURQUOI LA GAUCHE POPULISTE DEVRAIT SE RALLIER AUTOUR D’UNE TRANSFORMATION DÉMOCRATIQUE ÉCOLOGIQUE

 

CHANTAL MOUFFE

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9s9k.jpeg

La fin du populisme de gauche a récemment été annoncée par plusieurs de ses critiques qui affirment que, puisque les partis populistes de gauche n’ont pas été capables d’atteindre leurs objectifs, il est désormais temps de revenir à une conception traditionnelle de la politique envisagée à travers le prisme des classes sociales. Je veux défier cette vision en affirmant qu’une stratégie populiste de gauche est aujourd’hui plus pertinente que jamais. Le Covid-19 a creusé les inégalités déjà existantes, et a accentué la crise organique du néolibéralisme. Il n’y aura pas de retour au business as usual après la pandémie.
Publication originale sur le site OpenDemocracy. Traduction réalisée par Laura Chazel et Nikola Delphino.

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9s9r.png

 

Lire le texte de Chantal Mouffe
tiré du site "Le Vent Se Lève"

A noter que Chantal Mouffe est intervenue le  25 JANVIER 2017 au Maltais rouge sur le thème "La souveraineté populaire est-elle possible ? La démocratie est maintenant revendiquée haut et fort par la quasi totalité des courants politiques. Pourtant, on ne cesse de parler de l’approfondissement de la « crise démocratique » et la distance entre les citoyen(e)s et les élus s’accroît sans cesse. Quelles sont les raisons de cette situation ? Comment redonner un contenu à la notion de souveraineté populaire et au mot « démocratie » dont on ne sait plus aujourd’hui ce qu’il recouvre réellement ? Le populisme est-il la réponse à cette situation ?"

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v91gn.png

Archives

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9s9g.png

Disparitions

La lettre de décembre avait signalé la disparition de Jacques Karila ; on trouvera ci-après quelques détails biographiques complémentaires à son sujet, extraits d’un courrier transmis par sa famille

Jacques KARILA

Jacques KARILA est décédé le 24 novembre 2020 à l’âge de 94 ans. Il était membre du PSU à sa fondation en 1960.

Adhérent depuis 1946 de la SFIO et des étudiants socialistes (ES), il fut secrétaire de la section E.S. de Grenoble puis membre du Comité National des E. S. jusqu’en 1951 puis s’installa à Lyon où il était en 1956/57 Secrétaire Fédéral de la SFIO du Rhône

Co-fondateur du P.S.A. en 1958, il fut membre de sa Commission Administrative Nationale, puis adhéra au PSU à Lyon et fut Trésorier Fédéral du Rhône jusqu’en 1963, avant de prendre ses distances pour des raisons familiales, professionnelles et politiques : déçu par le P.S.U. il le quitte cette année-là, mais, ne désirant pas retourner à la S.F.I.O., il conserve des contacts militants avec le groupe « Socialisme et Démocratie » animé par Savary et Verdier (qui ont quitté le P.S.U en 1964).

Il fut ensuite membre du PS de 1972 à 2005 en région parisienne, à partir de 1974 à Saint Prix (Val d’Oise) où il conduisit en 1983, 1989 et 1995 la liste de la Gauche aux élections municipales ; conseiller municipal minoritaire de 1983 à 2001, il y était secrétaire de la section PS de Saint-Prix.

 

 

Pierre HADJAMAR

Pierre Hadjamar est décédé le 18 décembre 2020 à 93 ans 

Né en 1927 à Clermont, jeune ouvrier chaudronnier chez Michelin après-guerre, militant Jociste et syndical, il vient travailler en région parisienne où il devient permanent national de la JOC de 1951 à 1954. Débute alors une implantation militante chez THOMSON région parisienne, puis sur le plan national, dans un cadre syndical CFTC, puis, à partir de la déconfessionalisation, à la CFDT (la section Thomson est à « Reconstruction ») ; lui et ses camarades font accéder rapidement la CFTC, puis CFDT, à une position majoritaire chez Thomson.

 

A la suite d’un accident de voiture en septembre 1968, et des incompatibilités qui en résultent, il se reconvertit professionnellement et devient par concours en 1970 professeur de l’enseignement technique.  C’est alors qu’il adhère au PSU à Clamart (92) ; il le reste jusqu’à sa disparition en 1989/90 : le groupe militant PSU poursuivit alors son activité sous le sigle CLAMART–Autogestion et fut présent aux élections municipales jusqu’en 2000/2001, où il se transforma en  « Alternative Clamartienne ».

Pierre Hadjamar est resté fidèle à ses idéaux, renouant avec la postérité du PSU lors du cinquantenaire en 2010 ; il participa aux manifestations organisées à Sceaux avec l’Institut Edouard Depreux .

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9syt.png

Notice Maitron

Toujours en vente

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9sy2.png

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v9syp.png

 

Ce livre est le résultat d’une recherche personnelle. Elle prolonge une interrogation relativement récente dans le mouvement ouvrier, même si la grève a souvent été accompagnée d’expériences significatives de désobéissance civile de masse.

J’ai été amené à cette réflexion à partir de mon expérience directe d’un mouvement social, l’Intifada palestinienne de la fin des années 1980. Il s’agissait d’une impressionnante insurrection civile de la société palestinienne, avec une nouvelle poussée au début du XX° siècle puis les récents « printemps arabes », Intifada démocratique généralisée à l’ensemble du monde arabe et au-delà.

J’en suis venu à considérer la lutte non-violente comme le moteur de l’histoire et comme une nécessité politique. Ma recherche m’a conduit à faire un retour sur le passé et sur le rapport entre violence et politique au XX° siècle. Ce qui m’a amené à poser la question du moment historique que nous vivons, celle du rapport entre non-violence et transformation révolutionnaire, c’est-à-dire dépassement du mode de production capitaliste. En somme, celle d’une révolution non-violente. Un oxymore ? Une contradiction dans les termes ? Une stupidité théorique et non seulement pratique ? Ce sont les interrogations auxquelles ce livre essaie d’apporter des éléments de réponse ou, à tout le moins, de réflexion.

 

Bernard Ravenel a présenté son livre le 18/09/2020 au Maltais rouge au cours d'une réunion/débat organisée par l'association des anciens étudiants du PSU.

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v91gx.png

 

Pour commander ce livre, rapprochez-vous de votre libraire  de proximité.

Disponible aussi aux Éditions du Croquant 

ou à L'espace accueil du Maltais rouge
40 rue de Malte 75011

Centre Jacques Sauvageot

 

Dans le cadre des contraintes sanitaires
le Centre Jacques Sauvageot n'est ouvert que sur demande

Demande préalable de RdV
à présenter la semaine précédente par courriel à :

archives@institut-tribune-socialiste.fr

Rappel des précautions sanitaires,

  • Eau, savon et gel hydro-alcoolique sont  disponibles sur place ;
  • Les visiteurs devront désinfecter leur poste de travail après utilisation
  • Ils devront respecter les gestes-barrières et porter un masque
  • Pour la consultation de documents, prière si possible de se munir de gants
  • Prière également d’apporter votre propre stylo ou crayon papier par mesure d’hygiène

Le Maltais rouge

 

En raison des contraintes sanitaires et du couvre-feu
l'accès au Maltais rouge est actuellement limité

Pour tous renseignements

lemaltaisrouge@gmail.com
ou
tel: 06 36 11 84 35

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5r20q/v91g1.jpeg

 

Le Maltais rouge recrute 

à partir du 1er mars 2021 

 

SOUTENEZ  L’ITS

SOUTENIR PUBLIQUEMENT
Si vous vous sentez solidaire de notre action, vous pouvez choisir de nous soutenir publiquement en nous envoyant un message.
Votre nom sera alors ajouté à la liste de soutien public.
Envoyez votre message de soutien

 

SOUTENIR FINANCIÈREMENT
Pour faire un don vous avez 3 formules

Cliquer sur le bouton "Faites un DON" ci-contre
Un don – ponctuel ou récurrent - en ligne, sécurisé via Hello Asso

 

Faites un DON

 

Envoyer un chèque
Un don par chèque à l’ordre de « Institut Tribune Socialiste », 
adressé à : Institut Tribune Socialiste 40 rue de Malte 75011 Paris

Faire un virement
Un don par virement bancaire au compte de l’Institut Tribune Socialiste
Banque : Crédit Coopératif IBAN : FR76 4255 9100 0008 0134 7686 108
Pour que nous puissions vous envoyer un reçu fiscal, il faut absolument que vous nous fournissiez votre nom et votre adresse.

Lettre d'information réalisée par Roger BARRALIS et Patrice DELABRE

 

  www.institut-tribune-socialiste.fr
contact@institut-tribune-socialiste.fr

40 rue de Malte 75011 Paris FR

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 12:21

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vyys9.jpeg

En cette fin d’année 2020, les fêtes habituelles …ne le seront pas ! La persistance de la seconde vague de l’épidémie de covid s’accompagne du maintien de restrictions sanitaires importantes même si les interdictions de déplacement sont levées ; et hors la veillée de Noêl, le couvre-feu s’appliquera de manière renforcée. C’est le prix à payer pour limiter les effets du coronavirus, alors que les estimations pessimistes situent à janvier-février l’apogée d’une « 3ème vague » qui ne dit pas son nom !

Dans ce contexte, la vie sociale en général restera donc tronquée ; mais il n’est pas nécessaire d’en rajouter en portant atteinte aux libertés individuelles comme le fait le gouvernement dans sa dérive autoritaire : propositions de lois et mesures administratives conjuguent leurs effets  aux violences policières pour entretenir un climat malsain qui porte atteinte aux libertés publiques. En témoignent encore les trois décrets qu’il a pris le 2 décembre, par lesquels trois fichiers de « sécurité publique » (PASP, GIPASP et EASP) ont été largement étendus : ils permettront le fichage massif de militantes et militants politiques, de leur entourage (notamment de leurs enfants mineurs), de leur santé ou de leurs activités sur les réseaux sociaux. Ces décrets sont d’ores et déjà contestés non seulement dans la rue, mais aussi en justice, devant le Conseil d’État.

L’année 2020 ne nous laissera pas un bon souvenir ! mais sans attendre d’espérer en des temps meilleurs, il n’est pas interdit de se détendre avec le groupe « les Goguettes » créateur de chansons qui nous aident à lutter et à vivre. Comme celle-ci : « 2020 dans l’Hexagone » sur l’air d’Hexagone de Renaud !

  1. Décret n° 2020-1511 du 2 décembre 2020 modifiant les dispositions du code de la sécurité intérieure relatives au traitement de données à caractère personnel dénommé « Prévention des atteintes à la sécurité publique »
  2. Décret n° 2020-1512 du 2 décembre 2020 modifiant les dispositions du code de la sécurité intérieure relatives au traitement de données à caractère personnel dénommé « Gestion de l'information et prévention des atteintes à la sécurité publique »
  3. Décret n° 2020-1510 du 2 décembre 2020 modifiant les dispositions du code de la sécurité intérieure relatives au traitement de données à caractère personnel dénommé « Enquêtes administratives liées à la sécurité publique »
 

 

A propos du centenaire du Congrès de Tours

 

Le centenaire du Congrès de Tours et le PSU

Il va y avoir cent ans dans quelques jours, à Tours, du 25 au 30 décembre 1920, se tenait le 18ème congrès du Parti Socialiste Unifié – Section française de l’Internationale Ouvrière (SFIO) ; dans la nuit du 29 au 30 décembre ce congrès votait majoritairement la transformation du parti en Parti communiste, Section Française de l’internationale Communiste ; dans la journée du 30 décembre, le congrès achevait ses travaux sous cette appellation, pendant que les minoritaires, ayant quitté le congrès, proclamaient séparément la poursuite du « Parti socialiste (SFIO) ». 

Dès lors, et jusqu’à aujourd’hui, le PSU de 1905, celui de Jaurès de Guesde et de bien d’autres, est mort, cédant la place aux « frères ennemis » communiste et socialiste.

Dès 1960, le nouveau PSU, celui dont l’ITS fait vivre la mémoire, proclamait dans sa « Charte pour l’unification socialiste » la nécessité du dépassement de cette division qui avait réduit à l’impuissance les forces luttant pour le socialisme, et le choix même de l’appellation du nouveau parti, le PSU, en témoignait.

C’est dire à quel point l’ITS est intéressé par les différentes manifestations qui commémorent ce centenaire. 


Bibliographie : on ne rappellera ici pour mémoire que deux ouvrages :

  • « le Congrès de Tours (1920) – Naissance du parti communiste français », présenté par Annie Kriegel – Collection Archives – Julliard – 1964
  • et l’indispensable somme constituée par le texte intégral du Congrès publié en 1980 par les Editions Sociales. 
 

 

A noter : 
Le colloque initialement prévu le 12 décembre 2020 à Tours
a été reporté à mars 2021

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rl57/vyk0o.jpeg

 

Organisé par REAL
(Rencontre des Elus et des Acteurs Locaux),
ce colloque est soutenu par des revues (dont Les Débats de l’ITS) et sera organisé en deux tables rondes

 

Deux tables rondes

¥La « vieille maison », disputée entre divers copropriétaires... Avec leurs conflits, parfois leurs réconciliations.
Regards d’historiens : Gilles Candar, Eloïse Dreure, Jean-Numa Ducange, Roger Martelli, Jean-François Claudon

¥Une « nouvelle maison » à construire ? Sur quelles fondations ? Avec qui ? Pour quels combats ? Propositions de responsables politiques dans un débat pluraliste avec des membres des différents appels de 2020 des sensibilités de la gauche et de l'écologie...

Bernard Ravenel, président de l’ITS, participera à ce colloque.

 

 

Jusqu’au 31 janvier 2021, le Musée de l’histoire vivante de Montreuil présente une exposition « Aux alentours du Congrès de Tours » 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy8g5.png

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy8g4.jpeg

 

PUBLICATION "AUX ALENTOURS DU CONGRÈS DE TOURS 1914-1924"

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy8gg.png

 

ll y a maintenant cent ans, le 25 décembre 1920 s’ouvrait à Tours, le XVIIIe congrès de la section Française de l’internationale ouvrière. La majorité des délégué.e.s décidait que leur parti devait adhérer à l’internationale communiste. Mais cette décision très majoritaire ne fondait pas seulement un parti communiste, elle divisait en deux le socialisme en France car se maintenait aussi un parti socialiste. Cette scission irrémédiable et définitive de la gauche politique et du mouvement ouvrier marqua l’histoire du XXe siècle. Pour retracer l’histoire des dix années qui conduisirent de la première guerre mondiale aux premières conséquences de ce congrès historique, une trentaine de chercheur.e.s a été réunie. Par des textes courts et incisifs, elles et ils narrent ce processus. Habitué.e.s des archives, leurs articles sont accompagnés d’une riche iconographie. Documents connus et méconnus, d’autres inédits donnent toute sa force au récit et à sa compréhension. Ils rendent vivants femmes et hommes aux prises avec l’Histoire et avec sa mémoire.

Avec les contributions de

Éric Aunoble, Alain Bergounioux, Adeline Blaszkiewicz-Maison Annie Burger-Roussennac, Gilles Candar, Frédéric Cépède, Vincent Chambarlhac, Christian Chevandier, Julien Chuzeville, Alexandre Courban, Guillaume Davranche, Denis Denisov, Eloïse Dreure, Michel Dreyfus Jean-Numa Ducange, Romain Ducoulombier, Bernard Frédérick, Thierry Hohl, Benoît Kermoal, Nicolas Kssis-Martov, Marion Labeÿ, Elisa Marcobelli, Roger Martelli, Claire Marynower, Jean-Louis Panné, Claude Pennetier, , Morgan Poggioli, Guillaume Roubaud-Quashie, Alain Ruscio, Stéphane Sirot, Gilles Vergnon, Jean Vigreux, Serge Wolikow. Avec le soutien de la Fondation Jean Jaurès et de la Fondation Gabriel Peri

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy8g6.jpeg

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rl57/vyn20.png

 

Nouvelles parutions

De Paris à Téhéran, d’Alger à Santiago ou de Bagdad à Port-au-Prince : tout au long de l’année 2019, ces villes ont été le théâtre de manifestations populaires qui ont toutes replacé le social au centre du jeu international, laissant la politique dans l’impuissance. En 2020, la circulation d’un virus mortifère, transmis par des millions d’interactions sociales, défiait tous les gouvernements de la planète. Alors que le social semblait naguère régi par le politique, les deux instances semblent avoir aujourd’hui échangé leurs attributs. Les relations internationales sont devenues inter-sociales. L’arène internationale ne se limite plus à une simple juxtaposition d’États mais est sous l’emprise d’un tissu social qui conditionne de plus en plus l’action des dirigeants. 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy86x.jpeg

 

C’est l’analyse de cette conquête sociale de l’international qui est au centre de ce livre. Car les conflits actuels ne sont plus dominés par le choc des armées, mais alimentés par des phénomènes de souffrance sociale comme la pauvreté, l’insécurité alimentaire, les rivalités communautaires. Et derrière ces mouvements populaires, les entrepreneurs d’opinion, médias, réseaux sociaux, lanceurs d’alertes, acteurs privés en tous genres remodèlent les relations internationales à leur gré… Les relations inter-sociales conduisent à une nouvelle lecture du monde et de ses enjeux, elles inspirent l’urgence de nouvelles politiques étrangères et de nouvelles diplomaties. Professeur de Relations internationales à Sciences Po, Bertrand Badie est l’auteur, entre autres, de La fin des territoires (1995, réed. 2014), L’impuissance de la puissance (2004, réed. 2013), et plus récemment de Le temps des humiliés. Pathologie des relations internationales (2014), Nous ne sommes plus seuls au monde (2016), Quand le Sud réinvente le monde (2018) et L’hégémonie contestée (2019).

Lire l'introduction de Bertrand Badie

 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy86p.jpeg

 

RECHERCHE SOCIALISTE 92-93 (DÉCEMBRE 2020)
VIENT DE SORTIR

Note de lecture

 

"Steack barbare,
hold-up végan sur l'assiette"

par Jean-François Merle 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy86i.jpeg

Début décembre, Singapour aura été le premier État au monde à autoriser la consommation par le grand public de viande artificielle issue de la transformation cellulaire, en l’occurrence des nuggets de poulet. Il y a déjà une dizaine d’années que des chercheurs ont cherché à produire de la viande à partir de cellules souches qui se reproduisent en laboratoire, un peu comme elles le font dans le cycle animal ou dans le corps humain. Mais ce qui est moins connu, c’est l’intérêt que de grandes multinationales portent à ces expérimentations pour développer des stratégies en direction des assez nombreuses start-ups qui surgissent dans ce domaine, qui elles-mêmes tissent des liens d’intérêts réciproques avec des fondations ou des ONG qui soutiennent le mouvement vegan.

Dans un ouvrage publié au début de l’année 2020 par les éditions de l’Aube et la Fondation Jean-Jaurès : « Steak barbare », le journaliste Gilles Luneau raconte dans une enquête passionnante les cheminements qui consistent à surfer sur les excès de l’élevage industriel pour dévaloriser toute forme d’élevage, y compris issu de l’agriculture biologique, à s’appuyer sur l’empathie en faveur du bien-être animal pour condamner toute modalité d’abattage et, au bout du compte, à promouvoir un extraordinaire renversement des concepts consistant à qualifier de « viande propre » ou de « viande saine » les produits de l’industrie de la transformation cellulaire, que ce soient des cellules animales ou végétales, puisque ces start-ups parviennent aussi à produire des aliments ayant le goût de la viande ou du poisson à partir de protéines végétales transformées. 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy86t.jpeg

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy86n.png

Gilles Luneau à l'ITS intervenant sur Agriculture et Ecologie

 

Lire le texte en entier

Archives

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5q96r/v7ku9.png

 

1ère rencontre ITS
sur les archives PSU 

Vendredi 2 octobre a eu lieu au Maltais rouge, à l'initiative de l'ITS, la 1ère rencontre de neuf centres de documentation possédant des archives du PSU.

Cette rencontre a permis à chaque centre de faire connaître son fond documentaire.
Chaque présentation a été enregistrée en vidéo et leur lien d'accès privé est disponible sur demande auprès de Manon Dognin

Mel  institut.tribune.socialiste@gmail.com

 

Hommage à Jean-Claude GILLET

par Bernard Ravenel

       Avec Jean-Claude Gillet s’en va un homme, un militant du PSU qui aura accompli et pensé de manière exemplaire une rupture forte avec toutes les formes d’engagements politiques jusque-là vécus et pratiqués dans les traditions communiste et social-démocrates. Il appartient de fait à la génération du baby-boom qui va bouleverser les mouvements traditionnels de jeunesse communistes, socialistes ou chrétiens.

       Chaque génération politique connaît son moment initiatique à partir duquel elle vit et lit son propre temps. Ce moment aura été la guerre d’Algérie alors soutenue par le parti socialiste et modérément combattue par le parti communiste. A 17 ans, lycéen, en 1958, Jean-Claude adhère au Parti socialiste autonome, le PSA, qui vient de quitter la SFIO pour mener sans entrave la lutte contre cette « sale guerre ». Etudiant, à 19 ans, en 1960, il entre à l’UNEF et au PSU, qui vient de se constituer en intégrant le PSA, Ces deux organisations se coordonnent pour amplifier la difficile mobilisation contre la guerre et contre un régime installé par l’armée.

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vyysk.jpeg

Photo Pierre Collombert

JC Gillet dans la cour de la Sorbonne à propos de laquelle il a écrit "un Épisode méconnu de la vie de la Sorbonne en mai/juin 1968"
Vous pouvez également vous procurez à l'ITS : "Au coeur des luttes des années soixante - Les étudiants du PSU"

 

À l’UNEF comme au PSU l’engagement de Jean-Claude, et son ardeur militante le portent vite à des responsabilités d’abord locales et puis nationales dans ces deux organisations.

      La guerre enfin finie, Jean-Claude va jouer un rôle important dans la construction des ESU dont il va devenir le secrétaire national en 1965. Devenu permanent du PSU - il se disait ironiquement alors un « révolutionnaire professionnel » - il fait alors une vaste tournée dans les villes universitaires pour reconstituer les ESU en fort déclin après la guerre et, par un intense travail de conviction et d’organisation, il réussit à faire des ESU une force politique incontournable dans le monde étudiant. A l’époque, secrétaire d’une section étudiante à la résidence universitaire d’Antony, j’avais été très impressionné par cette réussite pour moi inattendue...

     Jean-Claude avait su intercepter, capter les idées, les comportements, les humeurs et les aspirations des jeunes étudiants des « sixties ». Et ce seront ces nouveaux militants qui joueront un rôle déterminant dans l’UNEF de 1968... Et Jean-Claude se retrouve en Mai en plein centre du centre du Mouvement en tenant le très visible stand dans la cour de la Sorbonne sous le regard attendri et certainement approbateur de Victor Hugo dont la statue est ornée d’un grand macaron PSU...

     En 1969, Jean-Claude se retrouve en province, dans les Pyrénées Orientales où il devient secrétaire fédéral du PSU. Il s’implique bientôt complètement dans la préparation du congrès de Lille en 1971 qui doit décider de l’avenir du PSU en pleine période de mobilisations sociales et où l’on pense plus ou moins clairement que Mai 68 n’aura été qu’une « répétition » de la révolution à venir. La compétition pour la direction politique du futur mouvement populaire est à la fois en dehors et à l’intérieur du PSU, elle est rude, presque violente. C’est la conception du parti révolutionnaire qui est en jeu. 

     Au cours de ce congrès mémorable, Jean-Claude est choisi comme porte-parole de son courant. Disposant d’une solide connaissance de la révolution soviétique qu’il considère comme fondamentalement anti-démocratique et s’inspirant d’une riche réflexion menée par une partie dissidente de la gauche communiste italienne (le groupe du « Manifesto »), réflexion déjà entamée par la gauche du PSU, Jean-Claude va défendre ardemment et brillamment la thèse du « mouvement politique de masse ». La question posée est le rapport entre mouvement de masse et organisation politique : celle-ci ne doit plus être comprise comme conscience externe au mouvement, mais comme une synthèse continue entre le mouvement et le patrimoine politique du mouvement ouvrier. Face aux partisans, d’ailleurs divisés, du parti révolutionnaire d’avant-garde, Jean-Claude, craignant à juste titre la logique fractionniste aboutissant inévitablement à des ruptures, défend dans un climat surchauffé et parfois hostile, la nécessité et la possibilité de maintenir l’unité du parti et de le faire évoluer vers une conception du Parti comme instrument de coordination des luttes. Ce que sera le PSU au moment de la lutte des Lip... 

    On peut alors dire que Jean-Claude a dynamisé une réflexion fondamentale qui remet en question le rôle du parti politique et de l’Etat politique au-dessus de la société. Et ce processus ne peut être combattu que par un mouvement venant de la base, c’est-à-dire sous la forme d’un mouvement autogestionnaire... Un apport théorique fondamental pour l’évolution du PSU.

     Dans sa fédération des Pyrénées orientales Jean-Claude a aussi pris conscience de la problématique de la « colonisation intérieure » déjà dénoncée par l’occitaniste Robert Lafont. Soucieux de resituer cette question dans la pensée marxiste, une question d’ailleurs complètement négligée ou ignorée par toute la gauche politique française restée farouchement jacobine, Jean-Claude entend démontrer l’importance et la complexité de la « question nationale » en interaction avec la lutte des classes. Il apporte ainsi les bases théoriques solides pour le positionnement et l’action du PSU sur la question des « minorités nationales » ou des « nationalités » opprimées en France qui sera l’objet d’une conférence organisée à Perpignan en 1972. Celle-ci élaborera le programme du PSU sur une question devenue très sensible, en Bretagne, en Corse, en Occitanie, en Catalogne et en « Euskadi ». 

     Jean-Claude fera par la suite un travail historique sur les luttes menées dans ces régions, en interrogeant les acteurs PSU et sympathisants qui les avaient menées, une contribution exemplaire à l’histoire du PSU mais aussi des populations concernées. Eternel militant, Jean-Claude a continué le combat en s’engageant dans la lutte toujours recommencée « pour l’émancipation nationale et sociale du peuple basque » comme l’indique le titre de son récent livre consacré au PSU et la question basque.

 

    Jean-Claude quittera le PSU en 1979 à la fin du mandat de Michel Mousel qui avait succédé à Michel Rocard à la direction du PSU et pour qui il avait une solide et affectueuse estime. L’élection présidentielle se profile à l’horizon et on s’interroge sur la meilleure candidature possible pour le PSU. Michel Mousel et moi rencontrons alors Jean-Claude pour lui poser la question. Il décline la proposition car ne croit plus à un avenir intéressant pour le PSU. 

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vy86j.jpeg

Michel Mousel et Jean-Claude Gillet
le 13 mars 2018 au CJS
Photo Patrice Delabre

     Mais les rapports resteront étroits entre nous et nous nous retrouverons après la fin du PSU pour réfléchir ensemble sur la portée de notre « aventure politique » à un moment où tout reste incertain et nébuleux mais où se maintient une volonté de comprendre en profondeur un monde menacé de mort, un besoin de solidarité et de sens et d’une certaine continuité entre passé et futur. Jean-Claude nous quitte au moment où sa capacité d’analyse, de penser globalement et d’agir localement nous est plus nécessaire que jamais. 

   Bernard Ravenel, président de l’Institut Tribune Socialiste (ITS)

Disparitions

Jacques KARILA

Jacques KARILA est décédé le 24 novembre 2020 à l’âge de 94 ans. Il était membre du PSU à sa fondation en 1960.

Sa notice Maitron indique qu’il fut secrétaire de la fédération des Etudiants socialistes SFIO du Rhône, avant de contribuer à la création du PSA puis du PSU. Il avait rejoint le parti socialiste en 1972. Il était ingénieur.

 

 

Georges DANTON

Ancien Président de l’UNEF, Georges Danton est décédé le 1er décembre 2020 dans sa 86ème année.

 

Georges Danton fut président de l’UNEF en 1958-59 (cf son témoignage). Il était militant des Étudiants socialistes SFIO, puis  du PSA et du PSU, où il fut membre du courant Rocard. Il rejoignit ensuite le Parti socialiste et fut adjoint au maire PS de Riom de 1995 à 2005. Il était cadre dans l’industrie (Idéal Standard, Renault véhicules industriels, Jacob Delafon).

L’Association des Anciens de l’UNEF a salué sa mémoire par le communiqué suivant : « Au début de la Ve République, il a donné une dimension supplémentaire au syndicat étudiant en associant mouvements de jeunesse, syndicats d’enseignants et centrales ouvrières dans des actions communes en vue de la défense des libertés publiques et universitaires menacées par la poursuite de la guerre d’Algérie, avec le souci de maintenir l’unité du mouvement étudiant. Sa simplicité, son dynamisme et sa force de caractère resteront dans la mémoire de tous ceux qui ont milité à ses côtés. »

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rml8/vyyw3.jpeg

photo de Michel Langrognet

Notice biographique dans le Dictionnaire MAITRON 

Lire un témoignage de Georges danton

 

Editorial de G. Danton dans le journal de l’UNEF, mai-juin 1958. Coll. La contemporaine. Sur le site cme-u.fr - Reproduit par le GERME

Centre Jacques Sauvageot

Le Maltais rouge

 

Dans le cadre du confinement
le Centre Jacques Sauvageot n'est ouvert que sur demande

Demande préalable de RdV
à présenter la semaine précédente par courriel à :
 archives@institut-tribune-socialiste.fr

Rappel des précautions sanitaires,

  • Eau, savon et gel hydro-alcoolique sont  disponibles sur place ;
  • Les visiteurs devront désinfecter leur poste de travail après utilisation
  • Ils devront respecter les gestes-barrières et porter un masque
  • Pour la consultation de documents, prière si possible de se munir de gants
  • Prière également d’apporter votre propre stylo ou crayon papier par mesure d’hygiène

En raison des contraintes sanitaires
l'accès au Maltais rouge reste limité

Pour tous renseignements

lemaltaisrouge@gmail.com
ou
tel: 06 36 11 84 35

 

SOUTENEZ  L’ITS

SOUTENIR PUBLIQUEMENT
Si vous vous sentez solidaire de notre action, vous pouvez choisir de nous soutenir publiquement en nous envoyant un message.
Votre nom sera alors ajouté à la liste de soutien public.
Envoyez votre message de soutien

 

SOUTENIR FINANCIÈREMENT
Pour faire un don vous avez 3 formules

Cliquer sur le bouton "Faites un DON" ci-contre
Un don – ponctuel ou récurrent - en ligne, sécurisé via Hello Asso

 

Faites un DON

 

Envoyer un chèque
Un don par chèque à l’ordre de « Institut Tribune Socialiste », 
adressé à : Institut Tribune Socialiste 40 rue de Malte 75011 Paris

Faire un virement
Un don par virement bancaire au compte de l’Institut Tribune Socialiste
Banque : Crédit Coopératif IBAN : FR76 4255 9100 0008 0134 7686 108

Lettre d'information réalisée par Roger BARRALIS et Patrice DELABRE

 

www.institut-tribune-socialiste.fr
contact@institut-tribune-socialiste.fr

40 rue de Malte 75011 Paris FR

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 17:39

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rlqj/vyqnp.jpeg

Contact de l'Institut tribune socialiste

Contact N°15, 2 décembre 2020

 

Appel à nos lecteurs

En cette année 2020 si exceptionnelle par l’ampleur de la pandémie de Covid 19 et ses conséquences, l’ITS a vu ses activités très fortement perturbées, mais n’a pas baissé les bras ; nous avons progressivement adapté/désadapté/réadapté nos modes de fonctionnement, et de ce fait, à l’instar de ce qui se passait autour de nous, développé les nouveaux modes relationnels virtuels, dits de nos jours « distanciels » ! 

Heureusement, le contact avec nos lecteurs et donateurs via la « lettre ITS » était déjà adapté à cette « nouvelle époque », et, comme vous l’avez constaté nous avons pu maintenir cette relation à son rythme mensuel, en vous tenant ainsi au courant des nouveautés intervenues.

Bien sûr nous avons été obligés de renoncer cette année à nos habituelles « Journées ITS » du printemps, d’abord reportées du fait de la « première vague » puis annulées en raison de la « deuxième vague » ; nous prévoyons les prochaines les 6 et 7 mai 2021 en espérant que les contraintes sanitaires nous permettront alors de les tenir.

Mais nous avons maintenu la rencontre ITS des centres d’archives sur le PSU qui s’est finalement tenue le 2 octobre avec succès, en réunissant 8 institutions qui détiennent des archives du PSU ou sur le PSU ; nous y avons créé le début d’un réseau permanent de contacts entre tous nos organismes.

Nous avons également continué à travailler avec cinq autres fondations dans le cadre du séminaire pluri-annuel auquel nous participons depuis cinq ans maintenant ; et nous avons participé à la tenue du colloque « en distanciel » organisé par l’Institut Edouard Depreux sur le 60ème anniversaire du PSU.

Nous avons également investi en moyens matériels nouveaux d’enregistrement et de numérisation pour répondre aux besoins technologiques en matière de conservation et d’exploitation d’archives, et recruté un stagiaire et une CDD pour accompagner nos activités ; en 2021, nous continuerons à développer notre site et à l’enrichir de pièces d’archives, par la mise en place d’un programme méthodique de numérisation.

Pour financer tout cela, pour continuer à accueillir vos dépôts d’archives, pour en organiser l’exploitation et la communication, nous ne pouvons compter que sur vous. Or la raréfaction des contacts collectifs en cette année si particulière a constitué un obstacle important à la poursuite de l’incitation aux dons qui constituent notre seule ressource financière ; c’est pourquoi, plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien financier en cette fin d’année : MERCI DE RENOUVELER SANS ATTENDRE VOTRE SOUTIEN A L'ITS EN FAISANT UN DON. Vous bénéficierez ainsi dès janvier 2021 des avantages fiscaux qui y sont attachés.

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5q687/vknjn.jpeg

Activités de l'ITS

 

Cliquez sur le logo joint pour visionner le document présentant les activités de l’ITS.

In memoriam 

 

L’année 2020 aura été assombrie par la disparition de nombreux camarades, et parmi eux, de Michel Mousel, Jean-Marie Demaldent ou, très récemment, Jean-Claude Gillet ; leur souvenir nous guidera désormais !

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5q96r/v7ku1.jpeg

 

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rxyy/v8gpi.png

 

https://i1.wp.com/www.institut-tribune-socialiste.fr/wp-content/uploads/2020/11/portrait_jean_claude_light-e1606135896113.png?resize=310%2C258&ssl=1

SOUTENEZ FINANCIÈREMENT L’ITS

https://x1p97.mjt.lu/img/x1p97/b/5rlqj/vyqy3.png

 

Pourquoi soutenir l'ITS ?

 

Pour faire un don vous avez 3 formules

Vous recevrez un reçu fiscal vous donnant droit à 66% de crédit d'impôt.

- Cliquer sur le bouton "Faites un DON" 

Un don – ponctuel ou récurrent - en ligne, sécurisé via Hello Asso

 

Faites un don en ligne

 

- Envoyer un chèque

Un don par chèque à l’ordre de « Institut Tribune Socialiste », 
adressé à :    Institut Tribune Socialiste - 40 rue de Malte - 75011 Paris

- Faire un virement

Un don par virement bancaire au compte de l’Institut Tribune Socialiste
Banque : Crédit Coopératif IBAN : FR76 4255 9100 0008 0134 7686 108

www.institut-tribune-socialiste.fr
contact@institut-tribune-socialiste.fr

40 rue de Malte - 75011 - Paris FR

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de psu-ats
  • : les amis de tribune socialiste Association pour la gestion du patrimoine du parti socialiste unifié
  • Contact

statuts de l'association

activité TREMA

Pages